Une soirée entre amis au restaurant - Steve Simard
Steve Simard

Avant tout père et mari attentif et prévenant pour ceux qu’il aime, je suis un homme qui se tient en équilibre entre le rêve et la réalité, épicurien, amateur de petits plaisirs, je vous raconterai ma vie comme on déguste un bon vin qui a pris de la valeur avec les années.

Une soirée entre amis au restaurant

Une soirée entre amis au restaurant - Steve Simard

Je suis allé au restaurant avec mes amis, parce que c’est l’anniversaire de l’un d’entre eux, Charles. J’ai mangé une soupe à l’oignon, ensuite un steak avec une sauce au poivre, et puis enfin un dessert, c’était une mousse au chocolat qu’avait préparé le cuisinier, elle était d’ailleurs délicieuse. Tous mes amis étaient présents, nous nous connaissons depuis l’école primaire. C’est parce que nous vivons dans un petit village que nous avons pu garder le contact, et rester ensemble le plus longtemps possible.

Charles a donc eu trente ans cette semaine, c’est fou comme le temps passe vite. Je n’ai rien vu venir. Moi aussi, j’approche cet âge et j’avoue que je panique un peu. Est-ce que ma vie a la tournure qu’elle devrait avoir, est-ce que je devrais regretter certaines choses ? C’est bizarre d’être un adulte, d’avoir un passé, et de ne plus être capable de le modifier. Quand j’étais adolescent, il n’y avait que l’avenir qui existait. C’est un sentiment étrange que d’avoir une vie derrière soi, une histoire, en quelque sorte.

J’ai eu la même conversation récemment avec mon grand-père, qui est très vieux, mais qui bénéficie d’un programme de maintien à domicile. Ça me permet de le voir plus souvent et de discuter avec lui, puisqu’il a toute sa tête et aime bien faire la causette. Il a toujours des choses intéressantes à raconter, sur ce qu’il a lu, ou vu à la télévision, sur son passé de colonel dans l’armée, et plein d’autres anecdotes. Un jour, alors qu'on était assis devant la porte fenetre, il me disait que quand il vivait à Paris, il connaissait plein de stars de l’après-guerre, il faisait la fête avec des légendes. Pour ma part, je n’ai eu qu’une vie bien plate comparée à la sienne.

Charles pense lui aussi que sa vie pourrait être plus intéressante, mais que c’est difficile de changer de vie, surtout quand on a des responsabilités et des enfants par exemple. On ne peut pas décider de partir en Inde sur un coup de tête ! Moi, je regrette de n’avoir pas assez voyagé, il y a plein de pays en Asie que j’aimerais visiter, comme par exemple le Japon. Je voudrais découvrir comme les gens vivent ailleurs, comment ils se perçoivent et perçoivent les autres. Je suis convaincu qu’on découvre plein de choses sur soi-même quand on voyage.

Après le restaurant, nous sommes allés boire un verre dans un pub que nous aimons bien. Nous avons bu de la bière et du vin.