Une soirée de retrouvailles - Steve Simard
Steve Simard

Avant tout père et mari attentif et prévenant pour ceux qu’il aime, je suis un homme qui se tient en équilibre entre le rêve et la réalité, épicurien, amateur de petits plaisirs, je vous raconterai ma vie comme on déguste un bon vin qui a pris de la valeur avec les années.

Une soirée de retrouvailles

Une soirée de retrouvailles - Steve Simard

Les réunions d’étudiants m’ont toujours fait un peu peur. On se revoit après des années, on se reconnaît à peine. Certains ont engraissé, maigri, développé rides ou de la couperose sur le nez, bref, on n’est jamais trop sûr de ce que l’on va trouver…

Mais cette fois-ci, je me rends à ma réunion des vingt-cinq ans avec joie. J’ai retrouvé Hélène par hasard, il y a deux mois, et je sais par mon ami Marc, qui organise la soirée, qu’elle y sera. Hélène était mon premier, « véritable » amour. Nous ne nous sommes jamais vraiment séparés officiellement, mais disons que nos chemins se sont éloignés. Elle a décidé d’aller terminer ses études à l’étranger, avait quitté l’Université à la fin de la deuxième année, et je ne l’avais jamais revue. J’étais très amoureux d’elle, et j’avais mis des mois à m’en remettre. Alors quelle n’a pas été ma surprise, il y a deux mois, lorsque je suis tombé dessus complètement par hasard, en faisant la queue au cinéma !

J’attendais mon tour patiemment, lorsque j’entendis une voix, à la fois nouvelle, mais étrangement familière. En me retournant, je la reconnus immédiatement. Elle avait changé, bien sûr, mais c’était bien elle. Elle ne m‘avait pas reconnu au premier coup d’œil, mais suffisamment rapidement pour me rassurer. Nous avons pris un verre après le film, et nous étions racontées les grandes lignes de nos vies respectives ces vingt dernières années. Elle venait de divorcer de son deuxième époux, et n’avait pas d’enfant, voyageait beaucoup pour son travail – elle est créatrice de parfum – et n’avait jamais vraiment l’eu l’occasion de prendre le temps de fonder une famille. Elle le vivait très bien et avait mis toute son énergie dans sa carrière. Nous avions échangé nos numéros, mais depuis je n’avais pas osé la recontacter. Je vois cette soirée à venir comme l’occasion de renouer une nouvelle fois avec elle, et surtout de ne pas laisser passer cette nouvelle chance qui m’est donnée.

J’arrive à un âge où je pense que saisir les opportunités lorsqu’elles arrivent est essentiel si je ne veux rien rater. Je m’en suis longtemps voulu d’avoir laissé partir Hélène, ou de ne pas l’avoir suivie, mais c’était finalement peut-être mieux ainsi. Nous avons tous deux mûri et avancé dans la vie, avons accumulé de l’expérience et élargi nos centres d’intérêt, et peut-être que cette fois-ci, notre histoire durera.